À propos

Claude_Lafitte_edited.jpg

Claude Lafitte est un spécialiste de l'art européen et canadien qui fait partie intégrante du marché de l'art au Canada. À l’âge de 20 ans, il amorce sa carrière après avoir assisté à une vente aux enchères de maîtres européens à New York. Lors de cet événement, il rencontre une femme à la recherche d’une personne parlant le français afin d’acheter, pour son compte, des œuvres d'art en France. Peu de temps après, Lafitte commence à voyager mensuellement entre Paris et New York pour y acheter des œuvres d'art de Renoir et ainsi acquérir une connaissance approfondie du marché international de l'art. Les réalisations de Lafitte en tant que marchand d'art international le conduisent à l'ouverture de la Galerie Claude Lafitte, à Laval en 1975, puis à Montréal en 1982. Sa personnalité ambitieuse et dynamique lui vaut un succès durable sur les marchés nationaux et internationaux, auprès de collectionneurs basés partout au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Japon.

Dès le départ, ce galeriste a vu grand pour Riopelle

 

Tant au pays qu’à l’étranger, Lafitte appuie des artistes canadiens, en particulier Jean-Paul Riopelle, qu’il connait personnellement et dont il soutient le travail depuis les années 70. En 1987, Lafitte prédit que, d'ici quelques années, Riopelle deviendrait le premier artiste canadien à vendre une œuvre à plus de 1 million de dollars américains. Deux ans plus tard à New York, un tableau de Riopelle se vend aux enchères pour la somme de 1,4 million $ US (1,9 million $ CA). Enfin, en 1989, Lafitte monte l'exposition la plus complète de l'œuvre de Riopelle depuis l'exposition du Musée du Québec qui avait eu lieu 7 ans auparavant.

Démocratiser la peinture au Canada, une vue avant-gardiste

 

Afin de commémorer ses 35 ans d'activité, Claude et son épouse Nicole organisent une tournée pancanadienne d'un an, qui présente 20 de ses œuvres d'art les plus convoitées. Cette exposition itinérante comprend de superbes œuvres d’artistes les plus célèbres du Canada, dont une de Marc-Aurèle Fortin mesurant 4 pieds de longueur. Le but de l’entreprise est simplement de partager leur passion, en fournissant au public l’occasion d’admirer des œuvres d’art canadiennes d’exception. Dans cette tournée, ils offrent gratuitement aux visiteurs des évaluations verbales de leurs collections d'art personnelles.

 

Célébrant maintenant ses 45 ans de carrière, Lafitte reste toujours animé par le même sens du dévouement envers ses artistes et le public. Le travail de sa vie est alimenté par l’idée qu’un « pays sans culture est un pays sans âme » et par la conviction que le bonheur vient du fait de redonner.

 

Lafitte au tableau d’honneur du Musée des beaux-arts

 

Lafitte partage son succès en donnant activement à des institutions culturelles et des initiatives culturelles, dont le Musée des beaux-arts de Montréal, à qui il a fait don de Hibou-pelle, une rare sculpture de Riopelle mesurant 7 pieds de haut, que le Musée a installée de façon permanente à l'intersection de l'avenue du Musée et de la rue Sherbrooke Ouest. Chaque année, Lafitte contribue également en donnant au Musée des estampes et des dessins canadiens d'avant le XIXe siècle. Il a l'honneur d'avoir été nommé l’un des dix membres du comité de financement ayant amassé des fonds pour le deuxième édifice du Musée des beaux-arts de Montréal. Pour ses contributions, le nom de Lafitte est inscrit sur le mur du Musée en tant que donateur important.

 

En 1985, lors d’une vente aux enchères caritative au profit d’OXFAM Québec, Lafitte fait don de 80 % des œuvres d'art à vendre, dont une superbe peinture de Marc-Aurèle Fortin de 1928. La vente aux enchères permet de récolter un total de 21 000 $ et, fidèle à sa philosophie de vie concernant les dons, il octroie une somme personnelle supplémentaire de 4 000 $ afin que la contribution à l’organisme totalise 25 000 $.

 

Un coeur vibrant pour l’art contemporain depuis près d’un demi-siècle

Après 45 ans, la Galerie Claude Lafitte continue de jouer un rôle essentiel dans le marché de l'art canadien, en promouvant le meilleur de l'art contemporain du XXe siècle et de l’après-guerre, et en conseillant des collectionneurs émergents et établis. La galerie expose, achète et vend des œuvres de haute qualité des Automatistes, des Plasticiens, du Beaver Hall Group, du Groupe des Sept, ainsi que d'autres groupes de peintres canadiens renommés. Parmi les artistes, on y retrouve Marcel Barbeau, Paul-Émile Borduas, Emily Carr, Maurice Cullen, Jean-Philippe Dallaire, Marc-Aurèle Fortin, Charles Gagnon, Jacques Hurtubise, Cornelius Kreighoff, Jean Paul Lemieux, Rita Letendre, John Goodwin Lyman, Jean McEwen, Guido Molinari, James Wilson Morrice, Alfred Pellan, Robert Pilot, Jean-Paul Riopelle, Albert Robinson, Tom Thomson, Claude Tousignant et Marc-Aurèle de Foy Suzor-Côté. Lafitte se spécialise également dans le travail de Marc Chagall, Fernand Léger, Marino Marini, Joan Miró, Henry Moore, Robert Motherwell, Pablo Picasso et Pierre-Auguste Renoir, et plusieurs autres.